The State : La série sur Daesh qui fait polémique

by

the state serie Daesh polémique

The State, la mini-série Uk centrée sur l’état islamique !

C’est un choix osé, il faut bien le reconnaitre ! Peter Kosminsky, le créateur de la série, ne se dirige pas vers la facilité et l’accueil optimiste du téléspectateur. Un sujet bûlant, douloureux, écoeurant et très controversé que la plupart des gens ne comprendront peut-être pas. Lorsque j’ai aperçu cette toute nouvelle série sur internet, j’ai tout de suite été intriguée presque gênée. J’ai d’abord lu quelques commentaires laissés sous la fiche série, et j’ai vite réalisé qu’une partie des personnes dénonçait le producteur. Pour eux, il était invraisemblable de produire une série sur des Anglais rejoignant Daesh et son état islamique en Syrie. La peur, sans doute, d’attiser la curiosité mal placée de certains, de mal traiter le sujet et d’arriver à en idolâtrer les personnages.

J’ai décidé de me faire mon propre avis, et en tant que fan de série Uk, il était hors de question de ne pas la visionner. Premièrement, pour ma connaissance personnelle et deuxièmement parce qu’il est primordial pour moi de voir la réalité des choses même si elles sont monstrueuses. Je savais, dans tous les cas, que The State serait bien produite, cette qualité que les productions anglaises ont toujours eue et auront toujours ! D’ailleurs, je n’aurai sans doute pas sauté le pas avec une réalisation américaine. Je pense sincèrement qu’un sujet si controversé doit être amené intelligemment, que toutes les infimes détails soient contrôlés. Seuls les Anglais en sont capables. 

the state serie Daesh polémique

The State : L’histoire

Quatre jeunes Britanniques décident de tout quitter pour partir en Syrie afin de rallier l’armée de l’état islamique. Jalal veut suivre les traces de son frère aîné. Il a convaincu son meilleur ami, Ziyaad, de l’accompagner. Shakira, mère célibataire, emmène avec elle son fils de 9 ans. Elle espère mettre ses compétences de médecin au service des combattants de Daesh. Ushna, adolescente qui s’est radicalisée sur internet, arrive à Raqqa, persuadée qu’elle va remplir son devoir religieux.  L’histoire commence donc avec leur périple, puis, leur installation au sein de l’organisation, les codes, les règles…

the state serie Daesh polémique

The State : La bande annonce

 

Mon avis & ressenti

the state serie Daesh polémique

Je ne vais pas spoiler cet article, pas même en cachant mes propos. Mon but est de présenter cette série pas comme les autres, qui sera sans doute zapée volontairement par beaucoup de monde. La peur, la colère et dégoût pour ces psychopathes feront d’elle une série jouissant d’une très grosse polémique. Alors, si vous vous en sentez le courage, passez outre et visionnez là ! Elle est composée de 4 épisodes d’une heure. The State choque par son sujet, ses détails et sa manière de nous faire prendre conscience de leur folie. Enfin, la condition de la femme est peut être ce qui est le plus pénible à regarder, prendre conscience de leurs pratiques infâmes… C’est réellement ce que j’ai le moins supporté.

Pour être tout à fait honnête, une peur était constamment présente… Celle d’émettre de l’empathie envers certains personnages, durant certaines situations. Oui, car le rôle d’un bon réalisateur est de toucher ses téléspectateurs en faisant de ces personnages, des monsieur et madame tout le monde. Si les deux premiers épisodes étaient plutôt soft et « instructifs », les deux derniers remettent bel et bien la réalité sanglante au premier plan. Ne vous y méprenez pas, Peter Kosminsky sait très bien là où il souhaite vous emmener. Par quels sentiments il souhaite vous faire passer, c’est une réalisation parfaite ! Vous ressentirez beaucoup de sentiments différents, pour arriver sur une morale réelle. The State n’est aucunement une série pouvant promouvoir cet état sanglant, bien au contraire, elle sera sans doute un électrochoc pour ces jeunes souhaitant se rendre en Syrie… Du moins, je l’espère !

Enfin, les acteurs sont presque tous inconnus, et leurs talents crèvent l’écran ! Se mettre dans la peau de djihadistes, a du être une épreuve et leur demander un travail démesuré. 

the state serie Daesh polémique the state serie Daesh polémique the state serie Daesh polémique the state serie Daesh polémiquethe state serie Daesh polémique the state serie Daesh polémique the state serie Daesh polémique the state serie Daesh polémique

Diffusion 

À partir du 4 septembre 2017 sur CANAL + à 21h !

Déja en ligne en vostfr sur les plateformes de téléchargements : ici sur Zone-téléchargement.ws

Format : 4 épisodes X 1h

the state serie Daesh polémique

 

À lire : La rentrée des séries, toutes les dates de reprises

 

12 Comments on The State : La série sur Daesh qui fait polémique

  1. Kennedy
    1 septembre 2017 at 20 h 03 min (3 semaines ago)

    Ton article m’a donné envie de voire cette série ! J’espère apprendre quelques choses et en sortir grandie

    Répondre
    • Carline
      2 septembre 2017 at 13 h 17 min (3 semaines ago)

      C’est un sujet tellement rare et encore inexploité qu’il est clair que The State a des choses à nous offrir. Cela peut être pénible parfois à regarder, mais honnêtement, c’est une mini-série à voir, d’une grande qualité.

      Répondre
  2. Elodie
    1 septembre 2017 at 20 h 39 min (3 semaines ago)

    J’avais déjà entendue vite fait parler de cette série polémique mais en tout cas, grâce à ton article, c’est clair que j’irai jeter un coup d’oeil ! Je prends cette série un peu comme si c’était un documentaire qui va un peu nous instruire…

    Bisousss :*
    https://brondiewearschanel.wordpress.com

    Répondre
    • Carline
      2 septembre 2017 at 13 h 16 min (3 semaines ago)

      Cela reste une fiction, mais, en effet, il y a pas mal de choses « instructives ». Les codes, les règles absurdes ou parfois cruelles. The State est une très bonne mini-série anglaise. Bises.

      Répondre
  3. Pauline Loucka
    2 septembre 2017 at 12 h 57 min (3 semaines ago)

    Je suis assez choqué en effet….. j’espère que cette série ne donnera pas des idées, je la visionnerai surement, il faut que je sache de quoi elle est faite…. mais ça leur donne bien de l’importance cette série, quoi d’autre maintenant ? Une chaine télévisée pour leur « héroïsme » ? Je pense que ça va un peu loin.

    Répondre
    • Carline
      2 septembre 2017 at 13 h 14 min (3 semaines ago)

      C’est comme un long film et pas vraiment une série. N’étant composée que de 4 épisodes, la proximité avec les personnages est bien contrôlée. Le fait est qu’il existe des séries ou des films sur un peu près tous les sujets horribles… Pourquoi pas celui-ci ? J’ai trouvé la mini-série extrêmement bonne, j’espère que tu pourras la visionner 😉

      Répondre
  4. Maud
    2 septembre 2017 at 16 h 57 min (3 semaines ago)

    J’ai envie de voir cette série. Merci pour ton avis

    Répondre
    • Carline
      2 septembre 2017 at 22 h 33 min (3 semaines ago)

      Avec plaisir 🙂

      Répondre
  5. Aurore
    4 septembre 2017 at 17 h 39 min (3 semaines ago)

    Tu as énormément piqué ma curiosité.
    Le sujet a encore été assez peu été mis en lumière par des séries ou des films, surement car c’est trop « actuel ».

    Répondre
    • Carline
      4 septembre 2017 at 21 h 22 min (3 semaines ago)

      Je pense comme toi, un peu trop actuel pour certain. Personnellement, j’ai adoré cette série poignante. Bon visionnage 🙂

      Répondre
  6. CyrielleMaakeup
    10 septembre 2017 at 15 h 42 min (2 semaines ago)

    Au départ quand j’ai commencé à lire ton article j’ai eu peur que se soit une série où il y a des points positifs à partir en Syrie pour rejoindre Daesh et non, heureusement ! Du coup, après ton article, je pense que je vais regarder cette série car je suis curieuse de voir tout ça ! Merci pour la découverte car je n’en avais jamais entendu parler 🙂

    Répondre
    • Carline
      22 septembre 2017 at 2 h 06 min (3 jours ago)

      Tu as bien raison de vouloir te faire ton propre avis. Le sujet parait risqué, mais honnêtement, il est très bien traité. The State en vaut la peine.

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *