coup_de_coeur_inattendu_stranger_things_netflix_1

Une série qui sort du commun !

 Lorsque j’ai découvert Stranger Things sur Netflix, je vous avoue que le synopsis ne m’a pas du tout interpelé. En cause ? Son résumé Netflix, trop simpliste, pas très aguicheur. J’ai laissé passer les jours, puis les semaines, pour enfin décider à visionner le 1er épisode. La raison ? Sa comparaison quasi-constante avec les Goonies, film de mon enfance. Alors oui, Stranger Things joue cette carte assez connue par les trentenaires mais heureusement pour elle, ce n’est pas la seule. En effet, le coté fantastique de la série vient apporter une atmosphère particulière à la réalisation. Enfin, je dois avouer que le casting m’a aussi poussé à sauter le pas…

Le synopsis :

A Hawkins, en 1983 dans l’Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d’amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre « 11 » sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

Source Allociné

coup_de_coeur_inattendu_stranger_things_netflix_5coup_de_coeur_inattendu_stranger_things_netflix_8

Un casting merveilleux !

Je pense que l’on peut diviser le casting en 2 :

  • Les enfants : un casting exceptionnel. Je vais vous parler de mes deux préférés mais les jeunes acteurs sont tous globalement très bons. Premièrement, la petite Eleven (interprétée par Millie Bobby Brown) qui se voit jouer un rôle très complexe et qui y arrive avec succès. Deuxièmement, Dustin (interprété par Gaten Matarazzo) qui est littéralement trop mignon avec son cheveux sur la langue ! On a l’impression qu’il sort tout droit des années 80, en fait, je pense qu’il aurait été le parfait petit garçon des années 80. Ce rôle lui va à merveille (vous savez un peu comme Travel Fimmel dans son rôle de Ragnar Lothbrook).
  • Les adultes : Un grand coup de chapeau à Winona Ryder (que j’adore au passage). Elle m’a toujours impressionnée et fascinée dans Beetlejuice ou encore Edward aux mains d’argent. Cette fois-ci, le registre est totalement différent mais elle est, encore et toujours, bluffante dans son rôle de mère déboussolée. Pour terminer, le sheriff est assez plaisant mais soyons honnête, Winona est clairement la tête d’affiche et donne ce quelque chose à la série.

5 bonnes raisons de s'abonner à Netflixcoup_de_coeur_inattendu_stranger_things_netflix_10Stranger Things

Une saison rythmée !

C’est simple, on ne s’ennuie pas ! Le 1er épisode a été révélateur, en effet, j’ai tout de suite su que je continuerai la série. Stranger things possède ce que beaucoup de série n’ont pas : l’originalité et une atmosphère bien particulière. Ce mélange des Goonies et de X-files (ne prenez pas peur) est carrément addictif. On ne sait pas trop à quoi s’attendre et c’est bien pour cela qu’on souhaite aller jusqu’au bout !

coup_de_coeur_inattendu_stranger_things_netflix_9coup_de_coeur_inattendu_stranger_things_netflix_6

Un succès Netflix !

Forte de son succès, Stranger Things a revelé un pari élevé, celle de plaire au public averti de Netflix. Beaucoup de séries Original Netflix n’ont pas connu un tel engouement, et pour cause ! Je vous conseille de regarder le 1er épisode, je suis persuadée que vous vous retrouverez dans ce monde passé mais pour autant très familier. De plus, il ne faut pas oublier le coté fantastique de Stranger Things, malgré tout, je suppose que c’est ce détail qui doit en « effrayer » plus d’un. Enfin, je n’aurai qu’un seul conseil : sauter le pas malgré vos aprioris, je suis sûre que vous m’en remercierez.

Stranger Thingscoup_de_coeur_inattendu_stranger_things_netflix_0

3 comments on “Stranger Things, un coup de coeur inattendu”

  1. Je dois avouer ne pas avoir été aussi convaincue que toi par les premiers épisodes.. Il m’a bien fallu parvenir au troisième ou quatrième pour réussir à réellement entrer dans l’univers, m’attacher aux personnages et comprendre un peu où on voulait nous emmener avec toutes ces histoires qui s’entrecroisent sans se mêler de manière très claire.
    Cela dit, une fois passée cette première étape, c’est devenu mon coup de coeur de cette année (comme ce fut le cas pour Sense8 en son temps)(qui avait le même problème concernant ses 4 premiers épisodes)(de même pour Jessica Jones, en fait)(ça doit venir de Netflix, finalement, ahah)… Eleven est tellement touchante et Dustin particulièrement attendrissant.
    Quand à Winona Ryder, je suis d’accord avec ton choix de mots : elle m’a bluffée également. Elle a réellement l’air au bord du gouffre, avec un désespoir qui se lit jusque dans sa façon de se mouvoir à l’écran.

    Bref, la petite perle de 2016 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.