j'ai testé le coolsculpting mon bilan 4 mois après

Le coolsculpting, une nouvelle alternative à liposuccion !  

J’ai découvert en début d’année une méthode de médecine esthétique permettant de faire fondre la graisse comme neige au soleil. Vous avez sans doute entendu parler du coolsculpting et sa méthode de réduction de graisse par le froid. C’est la méthode qui fait fureur chez nos amis les stars ! En bref, pas d’intervention chirurgicale, simplement un applicateur qui vient geler la graisse, puis, un massage permettant de casser les graisses. Après mûre réflexion, j’ai décidé de me lancer et ai accepté de me faire traiter le ventre ! 

 

Questions réponses

C’est quoi le Coolsculpting ? 

Une méthode de destruction des graisses par le froid appelé « Cryolipolyse ». En bref, un applicateur est placé sur la zone à traiter, puis, ce dernier vient aspirer la graisse et la soumet à un extrême froid (de -11° à – 13°) durant 35min à 1h. Ce froid détruit jusqu’à 25% des graisses tenaces. Après quelques semaines, le corps élimine naturellement ces cellules adipeuses. Et là, vous vous demandez comment cela est possible… Et bien écoutez cette petite histoire bien parlante que la formatrice Coolsculpting m’a relatée : 

Il y a de cela des années, des scientifiques de l’université Harvard ont constaté que les enfants qui mangeaient des glaces avaient des fossettes. Ces scientifiques, docteurs Dieter Manstein et R. Rox Anderson, ont réalisé que les glaces gelaient et éliminaient de petites poches de cellules adipeuses.

L’idée que le froid puisse cibler les cellules adipeuses sans abîmer la peau ni les tissus environnants est le fondement même de Cryolipolysis®, la science prouvée sur laquelle se base la procédure CoolSculpting.

CoolSculpting gèle et élimine les graisses tenaces

La procédure CoolSculpting administre un refroidissement parfaitement contrôlé afin de cibler en douceur mais efficacement les cellules adipeuses sous l’épiderme sans abîmer la peau. Les cellules adipeuses traitées sont cristallisées (gelées), puis meurent. Avec le temps, votre corps transforme naturellement la graisse et élimine ces cellules mortes, sculptant ainsi votre silhouette.

j'ai testé le coolsculpting mon bilan 4 mois après

Ça coûte combien ? 

Tout dépend de l’applicateur ou de l’institut choisi. Les tarifs d’un applicateur « standard » avoisinent les 600€, quant à un applicateur plus grand type « Cool max », vous devrez vous attendre au double. Certain instituts proposent de belles offres, plutôt intéressantes lorsque vous souhaitez traiter plusieurs zones.

Est-ce dangereux ? 

Pas de danger en soit ! Le Coolsculpting est une méthode non invasive : pas de chirurgie, piqure, anesthétie ou temps d’immobilisation. Certaines personnes se font traiter et repartent directement au travail en sortant (cela n’a pas été mon cas, je vous expliquerai pourquoi plus bas). 

Le Coolsculpting ça fait mal ? 

Gros sujet, oui cela peut faire mal ! Il ne s’agit pas de minimiser la douleur, elle est d’ailleurs très différente en fonction des personnes. Certains ne ressentiront qu’une légère gêne, lorsque d’autres auront affaire à des douleurs semblables aux courbatures.

Quelles partie du corps ? 

Ventre, culotte de cheval, double menton, genoux, cuisses, bras, flancs, bref toutes les zones sont pratiquement traitables ! 

Les résultats du Coolsculpting sont-ils visibles rapidement ? 

Les premiers résultats visibles interviennent 3 mois après le traitement ! Une évolution de la silhouette est cependant continue jusqu’au 6ème mois. 

Sont-ils définitifs ? 

Les cellules adipeuses sont effectivement supprimées définitivement. Si une prise de poids intervient après le coolsculpting, elle n’impactera que faiblement la zone traitée. En bref, si vous traitez le ventre, votre prise de poids sera plus visible sur d’autres parties du corps. Une fois que la zone est traitée, elle l’est pour de vrai ! La graisse ira se loger, là ou le coolscupting n’est pas encore passé.

Est-il nécéssaire d’entamer un régime en combinaison du Coolsculpting ? 

Pas du tout ! Tout dépend de vos besoins, de votre poids et surtout de votre ressenti par rapport à votre corps. Le Coolsculpting fera effet quoi qu’il arrive, même sans perte de poids. Le tout est de se maintenir! 

 

Plus d’information sur le site officiel

j'ai testé le coolsculpting mon bilan 4 mois après

 

Mon bilan et témoignage du Coolsculpting après 4 mois

j'ai testé le coolsculpting mon bilan 4 mois après

L’avant Coolsculpting

J’ai été examinée par une formatrice qui a décidé si j’étais « éligible » à recevoir le traitement. Cette mini consultation a permis à la spécialiste de définir si les zones que je souhaitais traiter pouvaient l’être. Me concernant, ce fut positif ! Je n’étais pas sûre de ce verdict étant donné que ma peau est très épaisse et très ferme. Mes doutes n’étaient donc pas fondés ! J’ai décidé de traiter le ventre (j’hésitais avec le double menton), puis, la spécialiste m’a conseillé l’applicateur « Coolmax » étant plus important au niveau de la taille.

L’avant Coolsculpting à la clinique Effile

Après avoir pris rendez-vous, je me suis rendue à la clinique Effile, rue royale dans le 8ème arrondissement de Paris. Une majestueuse clinique minceur spécialisée dans le Coolsculpting et autres méthodes de médecine esthétique. Après avoir été accueillie avec un jus de fruit, j’ai rempli un dossier médical et ai effectué une visite avec une spécialiste qui a confirmé le plan de traitement initialement défini, en m’examinant. Après avoir validé les applicateurs utilisés et zones à traiter, on m’a installée dans une pièce double. 

On m’a ensuite demandé d’enfiler un short en tissu, un peignoir et des chaussons. Une fois fait, place aux photos ! De face, de profil, de 3/4, de derrière, bref ces photos sont destinées à pouvoir analyser les résultats en effectuant des avant-après. Puis, vient le moment des dessins sur les zones à traiter… Vous vous souvenez de Nip Tuck ? Lorsque Christian Troy dessinait sur ces patientes avant les interventions. Ce moment, m’a clairement fait penser à cette scène ! Ici, il s’agit de délimiter, avec des formes ovales, les limites des futurs applicateurs. 

j'ai testé le coolsculpting mon bilan 4 mois après

Le Coolsculpting

La mise en place de l’applicateur

Le traitement commence réellement à ce moment-là, en effet, on m’a invité à m’installer sur le lit pour mettre en place l’applicateur ! On applique tout d’abord, un tissu imbibé de gel assez froid, il permet à l’applicateur de ne pas être en contact direct avec la peau. En effet, de cette manière la peau est comme protégée et sera moins sensible au froid. Vous l’aurez compris, une fois ce tissu posé, l’applicateur Coolsculpting est appliqué…

L’applicateur relié à la machine Coolsculpting vient d’abord aspirer la peau définie par le dessin. La chose a été plutôt complexe de mon côté, en effet, la spécialiste a dû s’y prendre plus de 5 fois (peut-être 8, pour être honnête, je ne comptais plus). En fait, ma peau est tellement ferme qu’elle n’arrivait pas à être aspirée par l’applicateur. Il a fallu plusieurs tentatives, ce qui a eu comme effet de détendre ma peau petit à petit et permettre qu’elle soit aspirée presque correctement. C’est un phénomène apparemment plutôt rare. C’est à ce moment, que la décision d’effectuer 2 Coolmax a été prise. D’ailleurs, seuls les 2/3 bas de l’abdomen ont été traités, il aurait bel et bien fallu un troisième Coolmax. 

Enfin, cette étape m’a fait mal, oui, c’est vrai, surtout que j’y ai eu le droit un nombre incalculable de fois… Aïe ! Je tiens à préciser que la fermeté de ma peau n’a pas aidé, pire, elle m’a clairement fait plus souffrir qu’une peau souple qui serait aspirée facilement et sans résistance. 

j'ai testé le coolsculpting mon bilan 4 mois après

Le traitement en soit

Après la mise en place de l’applicateur, la peau se met à geler petit à petit durant 1h (pour un Coolmax). Durant ce temps, je n’ai pas ressenti de douleur, juste une gêne très peu embêtante puisque un coussin était installé de manière à surélever l’applicateur pour plus de confort. Enfin, la peau est endormie par le froid, bref, j’ai profité de mon téléphone, ai passé quelques coups de fil et ai reçu la visite d’une nutritionniste…

 

La visite d’une nutritionniste

Il faut savoir que j’ai passé plus de 4h dans ce centre. J’ai eu le droit à 2 Coolmax (1h X 2) + 4 petits applicateurs sur les poignées d’amour (35min X 2). Pour le coup, j’ai beaucoup apprécié la venue d’Iman Bachacha, nutritionniste spécialisée  ! Nous avons établi ensemble, un programme alimentaire sur-mesure ! C’était la première fois que je rencontrais une nutritionniste et croyez-moi, j’ai été agréablement surprise. À l’écoute, elle a pris en compte tous mes souhaits d’aliments et les as adaptés pour qu’ils soient bénéfiques au quotidien (bon dosage, bon timing, bon combo). En bref, il n’y avait aucun aliment que je détestais dans ce fameux programme. Une journée comprenant 4 repas bien équilibrés et surtout copieux ! Oui copieux ! Pour tout vous dire, je n’ai pas eu faim, au contraire, je me sentais repu très facilement.

J’ai perdu 4kg en 2 mois, ce qui me convenait très bien. En effet, je sais par expérience, que plus la perte de poids est rapide, plus elle sera dévastatrice (reprise rapide, reprise d’un poids supérieur). En bref, ce programme me va très bien et m’a appris à remanger comme il faut ! Iman a été compréhensive et avec mon rapport à la nourriture, ce n’était pas gagné ! Dévouée à ses clients, je ne peux que vous la recommander, elle n’hésitera pas à vous conseiller au quotidien étant très disponible ! D’ailleurs, elle fait désormais des visites à domicile, voici ses coordonnées :

Mme Iman Bachacha, nutritionniste :

Tél :  06 27 47 08 23

Mail : iman.bachacha@gmail.com

 

Le retrait de l’applicateur et le massage

Une fois l’heure passée, la machine Coolsculpting a été arrêtée et l’applicateur ôté ! La sensation est plutôt spéciale, en effet, la peau est endormie et en même temps, j’ai senti l’applicateur être tiré fortement (aucune douleur à ce moment là, je vous rassure). Viens ensuite le massage de la graisse encore gelée ! Pour tout vous dire, je redoutais pas mal cette expérience, on me l’avait décrite comme douloureuse. Et bien, surprise générale… Pas de douleur, juste une sensation désagréable ! J’ai même explosé de rire lorsqu’il a fallu me masser les poignées d’amour, oui, je suis chatouilleuse, un vrai sketch ! 

Le moment de se rhabiller

Les zones étant encore endolories, je n’ai pas senti spécialement de douleurs. D’un autre côté je me sentais tout de même handicapée pour me rhabiller. Phénomène globalement très normal lorsqu’on sait que j’ai traité ma partie ventre avec 6 applicateurs en une seule fois, dont deux Coolmax qui sont réputés comme plus puissants et donc plus douloureux. Bref c’est du costaud quoi !  

j'ai testé le coolsculpting mon bilan 4 mois après

L’après Coolsculpting

Les premiers jours

Je m’étais arrangée pour rentrer en voiture, oui car pour être honnête, je n’aurai pas assumé les transports en commun jusqu’à chez moi ! J’ai pu constater très vite que mon ventre avait énormément gonflé (déjà qu’il était bien volumineux mais là c’était assez impressionnant). Les bleus sont apparus dès le soir même, et vu la réticence que ma peau avait eu envers l’aspiration de la machine… J’ai su que cela n’allait pas être une partie de plaisir. 

La douleur

Pour faire simple, oui j’ai bien souffert ! Combien de temps ? Une quinzaine de jour. À quoi assimiler cette douleur ? À de très fortes courbatures. Concernant le gonflement et les bleus, ils ont totalement disparu au bout d’une semaine. Les premiers jours, mon ventre a été comme anesthésié et gonflé, puis, il est devenu sensible et douloureux. Pour palier à cette douleur (et faire que la peau ne bouge pas trop), j’ai enfilé un panty gainant, cela m’a beaucoup soulagée. Enfin, après cette phase de deux semaines, j’ai retrouvé mon ventre dégonflé, sans douleurs et n’ai plus été gênée. 

Le résultat 

J’ai pu constater une amélioration dès le premier mois, mon ventre s’est avéré plus plat et très rapidement. Je comprends mieux le « souffrir pour être belle » ! Je dois bien avouer que l’efficacité du Coolsculpting sur mon corps m’a surprise ! Aujourd’hui, 4 mois après le traitement, je peux constater que la graisse de mon ventre a bel et bien diminué considérablement. Je le vois grâce à cette masse graisseuse sous le nombril qui a été réduite pratiquement de moitié. Mieux, je ne voyais presque plus mon piercing de nombril, c’est chose arrangée, le coolscupting a également réduit cette zone. Concernant les poignées d’amour, j’avoue que le résultat s’est fait plus discret, mais en même temps, les applicateurs étaient différents et moins puissants.

 

Alors le tenter ou pas ? 

Peu importe votre poids, sachez que le Coolscupting viendra réduire les graisses localisées qui vous gênent. Je pense, notamment, aux amateurs de sport ou de régime. La méthode Coolsculpting pourra venir à bout de ces zones rebelles que vous n’arrivez pas à perdre malgré vos efforts. Concernant l’immobilisation, théoriquement il n’y en a pas. Mon expérience est propre à ma peau très ferme et aux multiples applicateurs posés le même jour. J’ai une amie blogueuse qui a plutôt très bien supportée le traitement et ai allé à ses rendez-vous dès le lendemain.

Mon conseil ? Vous rendre sur le site officiel et consulter les avant-après assez incroyables ! Je n’ai personnellement pas souhaité vous montrer ma graisse hein, mais je peux vous dire que le résultat est très similaire, en bref, c’est bel et bien réel. Après cela, rien ne vous empeche de prendre rendez-vous avec un spécialiste pour conseil. La première consultation est bien souvent gratuite ! 

Trouver un centre Coolscuplting 

Quelques avant-après :

j'ai testé le Coolsculpting mon bilan 4 mois après

Source : http://www.coolsculpting.com

 

Lisez aussi : Mon avis sur un masque issu de la médecine esthétique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *